On étouffe ... un message de Mère

« Pas de lois ou règle. Les choses seront formulées à mesure que la Vérité de la ville émergera et progressivement prendra forme. Il ne faut pas anticiper. »

Ce que je veux dire, c’est que d’habitude - toujours jusqu’à présent, et de plus en plus -les hommes établissent des règles mentales selon leurs conceptions et leur idéal, et puis ils les appliquent (Mère baisse son poing comme pour montrer le monde sous la poigne mentale), et cela, c’est absolument faux, c’est arbitraire, c’est irréel, et le résultat, c’est que les choses se révoltent ou dépérissent et disparaissent. C’est l’expérience de la vie elle-même qui doit lentement élaborer des règles souples et aussi vastes que possible!-de façon qu’elles soient toujours progressives. Rien ne doit être fixe. Ça c’est l’immense erreur: on fait un cadre, on dit voilà, nous établissons ca et nous devons vivre là-dessous, et alors naturellement on écrase la Vie et on l’empêche de progresser. Il faut que ce soit la Vie elle-même, se développant de plus en plus dans une progression vers la Lumière, la Connaissance, le Pouvoir, qui petit à petit doit établir des règles aussi générales que possible de façon qu’elles soient extrêmement souples et qu’elles puissent se changer avec le besoin, et aussi rapidement que changent les habitudes et les besoins.

Au fond, le problème se réduit presque à ceci: remplacer le gouvernement mental de l’intelligence par le gouvernement d’une conscience spiritualisée.

AGENDA DE MÈRE, 30 décembre 1967