• La quête de la cité idéale, exploration aux sources de l’Utopie

    Conférence de Jean-Claude Paris du 14 novembre 2006.

    « Comment parler d’un lieu comme Auroville? Comment rendre compte de la géographie intérieure vécue par nombre d’Auroviliens? Au niveau matériel et social Auroville semble vraiment s’inscrire da

    La quête de la cité idéale, exploration aux sources de l’Utopie

    la_quete_de_la_cite_ideal.jpg

    Conférence de Jean-Claude Paris du 14 novembre 2006.

    « Comment parler d’un lieu comme Auroville? Comment rendre compte de la géographie intérieure vécue par nombre d’Auroviliens? Au niveau matériel et social Auroville semble vraiment s’inscrire dans la directe continuité d’un vaste mouvement d’expérimentations utopiques? Mais alors qu’est-ce que vraiment l’utopie? C’est sans doute à la lumière d’une sagesse antique qui a traversé les âges et les civilisations pour parvenir jusqu’à nous, que nous pouvons mieux saisir l’esprit de l’utopie et aborder Auroville avec plus de justesse ».

    Jean-Claude Paris est Aurovilien depuis une douzaine d’années. Il est l’auteur d’un livre intitulé Auroville, géographie d’une utopie indienne.

    Il poursuit des recherches sur Auroville en tant que chercheur indépendant : jclaudeparis@yahoo.fr.

    En vente à Auroville Papers (Visitors Centre) et à Auro-Traductions (Town-hall): avtraductions@auroville.org.in.
    .

  • Une lecture spirituelle de la crise

    Patrick Viveret (Philosophe - Economiste)

    La crise que nous vivons est d'ordre systémique car derrière les faces écologiques, sociales, financières et politiques de la crise on trouve des racines communes. Mais la crise est aussi d'ordre spirituel

    Une lecture spirituelle de la crise

    lecture_spirituelle_crise.jpg

    Patrick Viveret (Philosophe - Economiste)

    La crise que nous vivons est d'ordre systémique car derrière les faces écologiques, sociales, financières et politiques de la crise on trouve des racines communes. Mais la crise est aussi d'ordre spirituelle ; elle se joue sur la longue durée, celle qui voit la fin d'un grand cycle historique qui, selon Max Weber, avait succédé à l'économie du salut pour construire "le salut par l'économie". Si nous voulons construire positivement la nouvelle ère qui s'ouvre, il faut, comme nous y invite Patrick Viveret, revisiter cette longue histoire dans toute son épaisseur.

    En vente à :

    Biographie de Patrick Viveret

    De formation philosophique (CAPES) et diplômé de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris, Patrick Viveret fut magistrat à la Cour des Comptes (conseiller maître) où il a été nommé en janvier 1990. Il fut rédacteur en chef de la revue "Faire" de 1975 à 1981 puis de la revue "Intervention" de1982 à 1985, et de la revue Transversales Science culture de 1992 à 1998.

    Fondateur de « l'observatoire de la décision publique » il est chargé par le Premier Ministre Français , M Michel Rocard, d'une mission sur l'évaluation des politiques de 1988 à1990. Secrétaire général de la mission pour le centenaire de la loi de 1901 sur les associations il est ensuite chargé de conduire une mission sur « les nouveaux facteurs de richesse » à la demande du Secrétaire d’Etat à l’Economie solidaire. Son rapport désormais publié aux éditions de l’Aube s’intitule « « Reconsidérer la richesse » . Cette mission donnera lieu à une rencontre internationale co-organisée avec le PNUD. Il est l’un des co-fondateurs du « forum pour d’autres indicateurs de richesse » (FAIR) qui a organisé une rencontre à l’assemblée Nationale et au Conseil économique social et environnemental sur les enjeux démocratiques de nouveaux indicateurs de richesse.

    Il est l'auteur de "Attention Illich" (Cerf 1974), de "Pour une nouvelle culture politique", en collaboration avec Pierre Rosanvallon (Seuil 1978) et de "L'évaluation des politiques et des actions publiques", Documentation Française , Paris, 1990 , de « Démocratie , passions, frontières » (éditions Charles Leopold Meyer, 1998.) a écrit « Pourquoi çà ne va pas plus mal ? » chez Fayard. (2005) et en collaboration « pour un nouvel imaginaire politique » (Fayard 2006) et « Pour sortir des logiques de guerre » (éditions de la rue d’Ulm)(2008).

    Il est l’un des initiateurs du projet international « Dialogues en Humanité », a été directeur du Centre international Pierre Mendès France et a participé à plusieurs forums sociaux mondiaux et européens. Participe aux activités de l’alliance pour la Planète, il est membre du Comité de veille écologique de la fondation Nicolas Hulot et du projet « alliance civique pour l’humanité ».

  • La libération des eaux et du soleil dans les symboles védiques, égyptiens et mésopotamiens

    Un voyage au cœur des anciennes civilisations

    De l’Inde védique à l’Égypte ancienne, en passant par la Mésopotamie, un même langage symbolique nous parle de la quête humaine. Quels sont ces symboles ? De quoi nous parlent-ils ?

    Lorsqu’on le

    La libération des eaux et du soleil dans les symboles védiques, égyptiens et mésopotamiens

    04 la liberation des eaux

    Un voyage au cœur des anciennes civilisations

    De l’Inde védique à l’Égypte ancienne, en passant par la Mésopotamie, un même langage symbolique nous parle de la quête humaine. Quels sont ces symboles ? De quoi nous parlent-ils ?

    Lorsqu’on les superpose, on s’aperçoit que par delà les différences formelles, les mêmes significations sont à l’œuvre pour délivrer le même message, celui du devenir humain par la naissance des dieux dans l’homme. Une ancienne psychologie apparaît, celle-là même que Sri Aurobindo a découverte dans les Védas. La clé qui ouvre le sens sacré des Védas nous ouvre aussi les portes des symboles égyptien et mésopotamien, comme si une seule et même civilisation avait irrigué l’ancien monde.

    En vente à :

  • Genesis of The Auroville Foundation Act

    Here is the English version of the French conference : "Comment est née la loi de la Fondation d'Auroville" also available on this page.

    This conference tells us about a very important step for Auroville, because this act, voted by the Indian Gove

    Genesis of The Auroville Foundation Act

    genesis_of_auroville_foundation_act.jpg

    Here is the English version of the French conference : "Comment est née la loi de la Fondation d'Auroville" also available on this page.

    This conference tells us about a very important step for Auroville, because this act, voted by the Indian Government in 1988, has given Auroville a legal status. It is still governing its administration. There isn't any complete archive describing this period so far.

    Available at :

     

  • Comment est née la loi de la Fondation d'Auroville

    Cette conférence raconte un événement très important pour Auroville car cette loi, votée par le Gouvernement de l’Inde en 1988, a donné un statut légal à Auroville. Elle régit toujours son administration. A ce jour, aucune archive complèt

    Comment est née la loi de la Fondation d'Auroville

    loi_de_la_fondation_d_auroville

    Cette conférence raconte un événement très important pour Auroville car cette loi, votée par le Gouvernement de l’Inde en 1988, a donné un statut légal à Auroville. Elle régit toujours son administration. A ce jour, aucune archive complète relatant cette période n’existe.

    Egalement disponible en anglais

    En vente à :

     

  • Pavillon de France

    Le Pavillon de France, lors de son 100ème évènement, a publié cette brochure reprenant tous les évènements, conférences, films, concerts, poésies etc. depuis février 2006, date de la 1ère conférence. En avril 2013, nous en étions à 151 évènements.

    Pavillon de France

    01a 100e evenement

    Le Pavillon de France, lors de son 100ème évènement, a publié cette brochure reprenant tous les évènements, conférences, films, concerts, poésies etc. depuis février 2006, date de la 1ère conférence. En avril 2013, nous en étions à 151 évènements. Tout ce travail montre le dynamisme de toute l’équipe du Pavillon de France. Vous pouvez, pour plus amples renseignements sur nos activités, consulter le site : http://www.pavillondefrance.com.