Aurofilm

La compagnie Aurofilm, reliée au Pavillon de France, a été créée en 1980 par Catherine Rimaux (Surya) et Gérard Carabin, tous les deux Auroviliens de longue date.

Depuis le début des années 1980, Aurofilm a organisé des projections de films régulières en 16 puis rapidement, en 35 mm. Puis à ces programmes s'est ajoutée l'organisation annuelle de festivals et conférences sur le cinéma ainsi que la réalisation de films documentaires et de fictions en 16mm et en vidéo. Enfin, Aurofilm développe l'Institut de Cinéma d'Auroville en organisant des ateliers pédagogiques liés au Cinéma.

Les projections de films :


INSAS-filmsAhmet-GobeklitepeFeu-Follet resized


L'équipe d'Aurofilm travaillait au début en totale collaboration avec l'Alliance Française de Pondichéry pour les projections de films. Une fois par semaine, une jeep venait de l'Alliance avec un technicien qui amenait le film et installait le projecteur 16mm dans la cour intérieure de la cuisine de la Communauté d'Aspiration. Tout était rangé après la projection et la jeep repartait sur Pondichéry. Le problème était qu'Auroville ne pouvait pas choisir ses films. Les films étaient principalement des séries télévisées comme Vidocq ainsi que des documentaires. Les 'vrais' films sont venus plus tard. C'est alors qu'Aurofilm s'est procuré un projecteur 16mm et que des séances ont été organisées dans l'amphithéâtre du collège 'Last School', sélectionnant certains des films que l'Alliance programmait. Par la suite, grâce aux contacts établis par l'équipe, il a été possible de choisir et de réserver le « film français du mois » à l'Ambassade à Delhi, ayant obtenu l'accès à leur catalogue. Cette étape a été fondamentale car au vu de la vocation du projet d'Auroville nous nous devions de choisir rigoureusement nos films. Le programme pu être diversifié grâce à l'achat d'un jeu de deux projecteurs 35mm portables. Les projections 'déménagèrent' encore pendant quelques temps : dans les communautés de Certitude et de Fraternité, en plein air, puis à l'auditorium du Pavillon de l'Inde, au Bharat Nivas.

Aujourd'hui, les projections ont toujours lieu au Bharat Nivas.

Dans un auditorium de 570 places très confortable l'équipe d'Aurofilm a équipé la cabine de projection d'un jeu de deux projecteurs 35mm de bonne qualité professionnelle, et sur la scène un écran déroulant de 8 mètres par 4. Les copies de films programmées chaque semaine sont louées ou empruntées. Le cinéma français y est assez bien représenté, toujours grâce aux prêts gracieux de la cinémathèque de l'Ambassade de France à New Delhi. Des DVD sont parfois projetés –notamment en collaboration avec l'Ambassade de France– mais tout le monde s'accorde à dire que la projection en film 35mm est de loin supérieure et plus agréable.

Auroville relaie ainsi les rétrospectives ou festivals thématiques organisés par le Ministère des Affaires Etrangères via l'Ambassade de France ou l'Alliance Française de Pondichéry afin de promouvoir le cinéma et la culture françaises en Inde (par exemple : Le Cinéma de la Nouvelle Vague, le Cinéma Français sous l'Occupation, rétrospectives Alain Corneau et Alain Resnais, etc.).

La production de films :

Gopal-and-Illusionpochette DVD NFAI resized

Nos activités de production de films sont orientées vers le domaine éducatif. Nous réalisons un film majeur par an, et éventuellement un ou plusieurs projets supplémentaires survenant ponctuellement : lorsque par exemple un ou des Auroviliens souhaitent documenter leur travail ou un projet ; si un spectacle retient notre attention et que nous souhaitons en garder trace, ou si une école prépare une exposition ou une porte ouverte ... Nous essayons autant que possible de proposer une version française de nos films.

Voici nos dernières productions :

  • un documentaire sur le travail de préservation et gestion du patrimoine de films de la Cinémathèque de l'Inde à Pune : Preserving Film Heritage, 2008
  • un documentaire sur les écoles d'Auroville : Nothing can be Taught, 2008
  • un documentaire sur la présentation d'Auroville : Greetings from Auroville - Salutations d'Auroville, 2009
  • un documentaire sur le projet de logements « Citadines » à Auroville (2009-10)
  • une fiction de 20 minutes qui est l'adaptation d'une très courte nouvelle bouddhiste : Gopal et l'Illusion, Août 2010 tournée entièrement à Auroville, avec des acteurs Auroviliens et en collaboration avec Yatra Arts Foundation de Kuilappalayam.