Cliquez sur les images

  • Picasso : "Inventaire d'une vie"

    Picasso : "Inventaire d'une vie"

    04_picasso.jpg11 avril 2015

    Réalisé par Hugues Nancy et Olivier Widmaier Picasso
    En collaboration avec le Pavillon d’Espagne

    Pablo Picasso, artiste espagnol, né à Malaga le 25 octobre 1881 et décédé le 8 avril 1973 à Mougins, enterré dans le parc du Château de Vauvenargues, Bouches du Rhône.

    Contemporain de Braque, le fondateur du cubisme.
    Les années 1901-1903 correspondent à sa période bleue, teinte dominante dans ses toiles, imprégnée par le suicide de son ami Carlos Casagemas, qui explique les thèmes de la mort, de la vieillesse et de la pauvreté.
    En 1904, il s’installe à paris, au Bateau-Lavoir. Rencontre de sa première femme : Fernande Olivier. Début de la période rose, avec des thèmes mélancoliques et dominés par les sentiments, références au monde du cirque.
    De 1906 à 1914, période cubiste avec Georges Braque. Les objets se retrouvent divisés et réduits en formes géométriques, souvent des carrés. Puis retour au figuratif avec des portraits familiaux.
    Dans les années 1920, il se rapproche du mouvement surréaliste, avec des corps difformes, disloqués, monstrueux.
    Puis en 1937, c’est la guerre civile en Espagne et le bombardement de Guernica. Il peint « Guernica » qui sera son œuvre la plus célèbre.
    En 1945, après la guerre, ses tableaux deviennent plus optimistes, plus gais, montrant la joie de vivre qu’il ressent alors.
    Il partira à l’âge de 91 ans en laissant des milliers d’œuvres derrière lui.

  • Il était une fois une fôret

    Il était une fois une fôret

    03_il_etait_une_fois.jpg28 mars 2015

    Film de LUC JACQUET

    Réalisateur de « La marche de l’empereur » et de « Le renard et l’enfant »

    Pour la première fois, une forêt tropicale va naitre sous vos yeux.
    De la première pousse à l’épanouissement des arbres géants, de la canopée en passant par le développement des liens cachés entre plantes et animaux, ce ne sont pas moins de sept siècles qui vont s’écouler sous nos yeux.

    Depuis des années, LUC JACQUET filme la nature, pour émouvoir et émerveiller les spectateurs à travers des histoires uniques et passionnantes. Sa rencontre avec le botaniste FRANCIS HALLE a donné naissance à ce film patrimonial sur les ultimes grandes forêts primaires des tropiques, au confluent de la transmission, de la poésie et de la magie visuelle.

    IL ETAIT UNE FORET offre une plongée exceptionnelle dans ce monde sauvage resté dans son état originel en parfait équilibre, ou chaque organisme, du plus petit au plus grand, connecté à tous les autres, joue un rôle essentiel.

  • La Kabbale et le langage des cellules

    La Kabbale et le langage des cellules

    02_la_kabbale_francais_anglais.jpg14 mars 2015

    « La Kabbale et le langage des cellules »

    Conférence filmée lors du congrès sur la physique quantique à Reims en novembre 2013

    Conférencier : Daniel Souffir
    (Energéticien Kabbaliste, conférencier, auteur du livre ABC de la Kabbale)

    « Un régal pour vos cellules, comme dans les agendas de Mère lorsqu’elle parle à ses cellules. »

    Longtemps décriée, déformée par des siècles d’ignorance et d’obscurantisme, la Kabbale connait aujourd’hui un regain d’intérêt sans précédent. Science millénaire et secrète, transmise autrefois de maître à disciples, de bouche à oreille, la Kabbale est avant toute chose, la science du RECEVOIR (en hébreu « KIBBEL » : recevoir et « KABBALAH » : reçu, accueil).

    Bien comprise, la Kabbale devient cette Science Sacrée qui permet d’expliquer l’univers tout en agissant sur lui. Elle représente ainsi, non seulement la synthèse des mondes physiques et métaphysiques, mais elle nous en fournit le mode d’emploi.

    Pendant 1 heure, Daniel Souffir, nous parle de nos cellules avec simplicité et intelligence, avec le cœur et rend ainsi ce domaine compliqué, abordable.
    Comment parler à nos cellules avec conscience ?

    « Ce qui est vrai pour Dieu est vrai pour nous. Ce qui est vrai pour Dieu et nous,
    est vrai pour nous et nos cellules. »

    « Nous sommes les enfants du Divin et nous sommes les cellules de Dieu.
    Nous sommes Dieu pour nos cellules et elles sont nos enfants. »

  • « Biodiversité : de l’Océan et de la Forêt à la Cité

    « Biodiversité : de l’Océan et de la Forêt à la Cité »

    04 biodiversite gilles boeuf

    3 mars 2015, en français
    7 mars 2015, en anglais

    Conférence exceptionelle présentée par Gilles Boeuf
    soutenue par : le Pavillon de France, Auroville International France et le CIRHU

    Biologiste, professeur à l'Université Pierre-et-Marie-Curie et professeur au  Collège de France, Gilles Boeuf préside, depuis 2009, le Muséum national d'Histoire naturelle. Expert français en biodiversité auprès de la ministre de l'écologie.

    Gilles Boeuf racontera l'histoire de la vie, ce qu'est la biodiversité et combien nous en avons besoin, puisque nous sommes, nous-mêmes, issus du vivant. Il contera des histoires de Nature, source de beauté et d'harmonie. La Vie est une entreprise, hautement durable depuis 3,8 milliards d'années, et dont nous aurions bien besoin de nous inspirer pour que notre humanité survive. Pour cela, elle devra nécessairement se transformer, individuellement et collectivement. L'évolution de la conscience serait-elle la clé du changement pour arriver à « L'Homme après l'homme » ?

  • L'évolution d'Auroville et son rôle dans l'ère du Verseau

    L'évolution d'Auroville et son rôle dans l'ère du Verseau

    26 février 2015

    Présentée par Fanchon Pradalier-Roy

    A l’image de la première conférence sur le rôle de la France dans l’avènement de l’ère du verseau on explorera l’évolution d’Auroville et son rôle dans l’ère du Verseau.

    On étudiera les principales étapes d’évolution depuis sa création ainsi que les perspectives futures, en mettant l’accent, comme le propose Alice A. Bailey, « sur les énergies dont on peut se servir, sur l'emploi qu'on peut en faire et sur l'opportunité qu'elles peuvent présenter à un moment donné ».

    Fanchon Pradalier-Roy est chercheuse en astrologie, sciences de la Vie, de l'éducation et de la communication. Après un parcours comme spécialiste des médias et des technologies de communication appliquées à l’éducation et la formation, elle a créé une université ouverte en astrologie sur Internet, Univers-site. Puis aux éditions Alphée, elle a œuvré à la publication d’ouvrages sur l’émergence d’une nouvelle conscience. Elle se consacre maintenant à ses recherches astrologiques et à l’écriture, donne des conférences, anime des séminaires et entretiens, réalise des films avec son époux, Hubert Roy. Elle s’inscrit dans la lignée des deux grands astrologues, Charles Vouga et Germaine Holley, qui lui ont légué le droit moral sur leur œuvre.

    Ses champs d’intérêts et de compétence : l’actualité politique et mondiale, les grands projets éducatifs, les cycles de civilisation et d'évolution, le lien entre les cycles collectifs et les rythmes individuels, l'astrologie mondiale et planétaire, l'évolution de la conscience individuelle en relation avec la conscience collective.

    Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont le dernier, La Destinée de la France, dessine, à travers un parcours complet dans l’histoire de France, le destin singulier de la France, met en évidence la cyclicité historique, en relation avec les grands cycles astrologiques et constitue une véritable introduction à une astrologie des civilisations.

    Titre des ouvrages publiés : L’Univers de l’Homme (2000), Comment comprendre l’astrologie (2002), L’Amour ou le choix de la vie (2004) aux éditions du Rocher ; Le Karma dévoilé aux éditions Alphée en 2005 ; La Destinée de la France, essai sur une astrologie des civilisations, octobre 2013 aux éditions Amalthée, et aux éditions Ariane, en e-Book en avril 2014.

    Adresse de son site : http://fanchonpradalieroy.fr

  • L'astrologie : science de la conscience

    L'astrologie : science de la conscience

    03_fanchon_pradalier_roy.jpg

    18 février 2015

    L’astrologie science de la conscience:
    Le rôle de la France dans l'avènement de l'ère du Verseau

    Présentée par Fanchon Pradalier-Roy

    Fanchon Pradalier-Roy est chercheuse en astrologie, sciences de la Vie, de l'éducation et de la communication. Après un parcours comme spécialiste des médias et des technologies de communication appliquées à l’éducation et la formation, elle a créé une université ouverte en astrologie sur Internet, Univers-site. Puis aux éditions Alphée, elle a œuvré à la publication d’ouvrages sur l’émergence d’une nouvelle conscience. Elle se consacre maintenant à ses recherches astrologiques et à l’écriture, donne des conférences, anime des séminaires et entretiens, réalise des films avec son époux, Hubert Roy. Elle s’inscrit dans la lignée des deux grands astrologues, Charles Vouga et Germaine Holley, qui lui ont légué le droit moral sur leur œuvre.

    Ses champs d’intérêts et de compétence : l’actualité politique et mondiale, les grands projets éducatifs, les cycles de civilisation et d'évolution, le lien entre les cycles collectifs et les rythmes individuels, l'astrologie mondiale et planétaire, l'évolution de la conscience individuelle en relation avec la conscience collective.

    Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont le dernier, La Destinée de la France, dessine, à travers un parcours complet dans l’histoire de France, le destin singulier de la France, met en évidence la cyclicité historique, en relation avec les grands cycles astrologiques et constitue une véritable introduction à une astrologie des civilisations.

    Titre des ouvrages publiés : L’Univers de l’Homme (2000), Comment comprendre l’astrologie (2002), L’Amour ou le choix de la vie (2004) aux éditions du Rocher ; Le Karma dévoilé aux éditions Alphée en 2005 ; La Destinée de la France, essai sur une astrologie des civilisations, octobre 2013 aux éditions Amalthée, et aux éditions Ariane, en e-Book en avril 2014.

    Adresse de son site : http://fanchonpradalieroy.fr

  • Mythologie grecque, Sri Aurobindo : de vastes synthèses spirituelles

    Mythologie grecque, Sri Aurobindo : de vastes synthèses spirituelles

    02_Claude_Warren

    7 février 2015

    Conférence-débat présentée par Claude de Warren (écrivain)

    La conférence-débat animée par Claude de Warren se propose de mettre en lumière la convergence entre la synthèse spirituelle contenue dans les mythes grecs et celle de Sri Aurobindo complétée par les expériences relatées dans l'Agenda de Mère.

    Après l'exposé des clefs de cryptage et de la genèse des dieux, seront abordées les deux grandes directions de travail dans le yoga :

    L'ascension des sept plans de conscience avec la descendance des Pléiades, et les expériences correspondantes depuis les débuts de chemin jusqu'aux étapes avancées des « aventuriers de la conscience ».

    Le travail de purification-libération avec les travaux d'Héraclès, les guerres de Thèbes et la déviance du Minotaure.

    Sera alors présenté le sens profond des œuvres d'Homère :

    • l'Iliade : le refus de séparer l'esprit de la matière.
    • l'Odyssée : le vaste processus de purification qui conduit à la totale transparence et fait le lien avec le yoga supramental.

    Biographie

    Ingénieur dans l'aéronautique, Claude de Warren s'est très tôt intéressé à l'évolution de la conscience et à ses différentes expressions symboliques.

    En 1985, sa rencontre avec l'œuvre de Sri Aurobindo et l'Agenda de Mère a marqué un tournant décisif dans son cheminement.

    Sans s'être intéressé au préalable à la mythologie grecque, il y consacra près de vingt années, mettant au jour une vaste synthèse de la spiritualité qui s'est révélée en tous points comparable à celle de Sri Aurobindo qui la complètera trois mille ans plus tard.

    Cette recherche a fait l'objet d'une publication aux Éditions de Midi, en trois tomes, sous le titre Mythologie grecque, Yoga de l'Occident.

  • Présentation de l'exposition de Mayaura

    Présentation de l'exposition de Mayaura

    01_exposition_mayaura.jpg

    7  au 28 février 2015

    Présentation de l'exposition de Mayaura
    Centre d'art des Citadines

    L'exposition présente une période de travail de 10 années, ponctuée par différents moments dans l'évolution de ma recherche.

    2005 - 2008

    Des espaces picturaux abstraits constitués d'une matière créée par de multiples trames successives, soit de lignes de caractères sanscrits, utilisés en tant que signes graphiques, soit de plans de couleur vierges ou gravés. Ces superpositions de lignes, en creux ou en relief, et ces surfaces, créent un tissage qui donne une profondeur à la matière picturale et permettent également aux premières trames d'être toujours visibles mais transformées, comme une extension du temps dans le champ de l'espace.

    2009 - 2011

    Recherche non seulement dans la matière de la couleur, avec peu de graphismes écrits, mais aussi une plongée dans le monde pur de la lumière de la couleur.

    2011 - juin 2014

    Besoin d'insuffler une nouvelle dynamique dans la matière picturale par le mouvement.

    Le dessin intensif du corps humain vient nourrir ce besoin.

    Le corps comme support visuel, non représenté ni figuré, mais en tant que flux d'énergie, véhicule de vie , "contenant" d'un mystère. Et, d'autre part, le corps en tant qu'un "outil de travail"  pour donner à la conscience "dans le corps" une possibilité de se manifester, de se découvrir, de s'expérimenter.

    Une période intensive de dessin dans la Chapelle Sixtine, entre février et mars de l'année dernière, d'après la voûte peinte par Michelangelo, s'inscrit également dans cette recherche.

    Depuis juillet 2014

    Dans cette nouvelle période, je voudrais intégrer et unifier toutes les qualités recherchées dans les précédentes. Pourtant, paradoxalement le plus important est de développer, autant que possible, une capacité d'abandon de l'acquis, pour créer des ouvertures à l'inconnu, l'inattendu, l'imprévu...

    Le champ de travail pictural et spatial doit passer par le corps et à travers le corps, qui agirait comme "trait d'union" possible entre la matière et la conscience.